Sant'Andrea-d'Orcino
20151 Sant'Andrea-d'Orcino
GPS : 42.047222,8.809444

Sant’Andréa-d’Orcino se trouve en Corse-du-Sud, à 250 mètres d’altitude et appartient à l’ancienne piève de Cinarca. Ce petit village bénéficie du climat méditerranéen et ses terres sont propices à la culture des céréales et des oliviers. Sant’Andréa-d’Orcino s’étend long le fleuve Liscia, jusqu’au lieu-dit San Petru en contrebas du château de Cinarca, un des plus importants châteaux médiévaux de l’île.
Ce village a subi la répression génoise contre les cinarchesi et il a été détruit par ordre de l’Office de Saint Georges car ses habitants avaient refusé de se soumettre à la Seigneurie des Leca. Sant’Andréa-d’Orcino a été reconstruit à partir du XVIII° siècle et a été érigé en commune en 1790. 

À l’intérieur du village on trouve des maisons de style traditionnel en granite et aux murs épais. Les habitations se répartissent en deux hameaux : Supranu et Pustanu L’église paroissiale du village, qui a donné son nom à la commune, a été bâtie au XVI° siècle et a été remaniée plusieurs fois. Elle succède peut-être à un édifice plus ancien autour duquel les deux hameaux du village se sont groupés. Dans ce petit village on peut trouver l’élevage de la charcuterie U trettore dont les propriétaires – André et Pierre Toussaint Poli – proposent des produits de qualité dans le respect des certifications AOC et des traditions ancestrales. 

La fête patronale du village se tient le 8 septembre en l’honneur de la nativité de la Vierge Marie : pour cette occasion les Sant’Andreacci (les habitants du village) organisent une procession de l’église au cimetière – où on peut admirer de très beaux tombeaux familiaux – suivie d’un apéritif dinatoire.
Le village se trouve entre Calcatoggio et-Sarrola Carcopino, à 29 km d’Ajaccio. Sant’Andréa-d’Orcino est traversé par la route D 101.