Lopigna
20139 Lopigna
GPS : 42.101279, 8.844337

Lopigna se trouve à 350 mètres d’altitude et appartient à l’ancienne piève de Cinarca. Cette commune est composée de deux hameaux : Sant’Eliseo et Bigliani, où on peut admirer le Monte d’Oru (2390 m) qui offre un magnifique panorama lors du coucher de soleil.  À partir de Lopigna on peut faire de nombreuses randonnées et rejoindre plusieurs sommets du massif du Monte Rotondo, qui depuis 2017 fait partie d’une réserve naturelle
Les principaux cours d’eau sont le Liamone – un fleuve côtier qui se jette directement dans la mer Méditerranée à l’ouest de l’île – et les ruisseaux de Carga, de Favale, de Fonda, de Pivale et de Tavola.

Au début du XX° siècle cette commune a été terrorisée par un des bandits le plus connu de l’île, André Spada. Ce dernier a attaqué plusieurs fois le fourgon qui assurait la liaison entre Ajaccio et Lopigna et en 1930 il a même tué le chauffeur et deux gendarmes : à cause de cette attaque le service Ajaccio-Lopigna ne fut pas assuré pendant plus de six mois et André Spada a été condamné à mort. Il a été capturé le 20 juin 1935 et guillotiné à Ajaccio quelques mois après, à l’âgé de 38 ans. C’était la dernière exécution capitale ayant eu lieu en Corse.

Les amateurs d’art pourront visiter l’église paroissiale Saint-Thomas (XVI° siècle), qui a été remaniée plusieurs fois. Cette église recèle plusieurs objets d’intérêt artistique, comme la cloche dite a Chjuca – réalisée par le fondeur de cloches Ferri et portant l’incision « Sancte Petre ora pro nobis » – le tableau Incrédulité de saint Thomas et le tableau Saint François recevant les stigmates.
Sur un mur de cette église se trouve le monument aux morts dédié aux soldats qui ont combattu pour la France.

Lopigna se situe à 43 km de Cargèse, à 48 km d’Ajaccio et à 86 km de Corte. Cette commune est traversée par la route D125.